Votre prise en charge par le fonds de solidarité professionnelle

Votre prise en charge par le fonds de solidarité professionnelle

Votre médecin a diagnostiqué une maladie grave et redoutée après votre mission, votre arrêt peut être pris en charge par le Fonds de Solidarité Professionnelle.

Fonds de solidarité professionnelle : Conditions et montant d'indemnisation

Vous devez remplir les conditions suivantes :

  • être pris en charge par la Sécurité sociale et le justifier par les décomptes d’indemnités journalières,
  • fournir un certificat médical constatant que vous souffrez d’une des maladies figurant dans la liste des maladies graves (voir la liste sur la fiche pratique). Cette maladie doit être reconnue soit au cours de la mission, soit au plus tard au cours d’une période de 30 jours suivant la fin de mission (imprimé type à demander au préalable).

 

Montant de l’aide 

Arrêt < 95 jours à compter du 5ème jour d’arrêt de travail  • 50 % du salaire de base* tranche A et 100 % du salaire de base* tranche B pendant les 30 premiers jours calendaires d’indemnisation (+IFM) 
• 25 % du salaire de base* tranche A et 75 % du salaire de base* tranche B pendant les 61 jours calendaires suivants (+IFM). Limitation : 100 % du salaire net (IJSS comprises) 
Arrêt > 95 jours • 25 % du salaire de base* tranche A et 75 % du salaire de base* tranche B de la dernière mission. Limitation : 100 % du salaire net (IJSS comprises)

* Pendant la mission : salaire de base brut
Après la mission : salaire de base net

Pendant votre arrêt, votre couverture santé se poursuit... renseignez-vous !

  • Maintien de la couverture pendant 2 mois après chaque mission, sans justificatif
  • Et jusqu’à 7 mois en cas d’arrêt de travail, de congé maternité ou de chômage

Visuel Intérimaires santé

Action sociale : écoute, conseil, orientation

La prolongation de votre arrêt de travail vous met dans une situation difficile ? Des professionnels de l’action sociale peuvent vous aider à trouver des solutions adaptées.

Tél0969 36 10 43