Les secteurs d’activité de l’intérim

Afin de mieux cibler vos recherches d’emploi, il est important de connaître l’évolution des secteurs d’activités qui ont recours à l’intérim.

Au cours de l’année 2017, l’emploi intérimaire progresse de +8,5 % correspondant à plus de 50 000 emplois en équivalent temps plein supplémentaires. Depuis la reprise de l’intérim en 2015, ce sont ainsi 130 000 emplois en équivalent temps plein qui ont été créés dans le secteur.

L’année 2017 a été caractérisée par des tendances trimestrielles très stables qui sont le signe d’une reprise économique solide :

+8,3 % au premier trimestre, +7,7 % au deuxième, +9,6 % au troisième et +8,5 % au quatrième.

 

Tous les secteurs ont contribué au développement de l’emploi intérimaire en 2017

  • Les transports : +16,2%

Les transports et la logistique ont maintenu tout au long de l’année une croissance à deux chiffres.

  • Le BTP : +5,4%

Le BTP est passé de +10,1 % au premier trimestre à +3,2 % au troisième trimestre avant de légèrement se redresser en fin d’année (+3,5 % au 4ème trimestre).

  • Les services : +6,2%

Le secteur des services a connu une hausse de 6,2% en 2017.

  • L’industrie : +8,7%

L’intérim industriel a connu une accélération au deuxième semestre avec un point haut au 3ème trimestre (+10 %).

  • Le commerce : +5,6%

Le commerce a enregistré au troisième trimestre une progression de +8 %.

 

Source : Baromètre 2017 Prism’emploi

 

Toutes les catégories professionnelles ont bénéficié de la croissance en 2017.

Toutefois, les cadres et professions intermédiaires se démarquent avec une croissance de +12 %. Les autres qualifications ont progressé à des rythmes comparables compris entre +7,5 % pour les employés et +8,3 % pour les ouvriers non-qualifiés.

 

En 2017, l’emploi intérimaire progresse dans toutes les régions.

Deux des douze grandes régions métropolitaines se situent sur une tendance très au-dessus de la moyenne. L’intérim en Bourgogne Franche Comté, avec une croissance de +14,6 % bénéficie de la hausse du secteur transports et de la logistique (+35,9 %) et dans une moindre mesure de celle des services (+17,1 %).

La croissance en Bretagne (+13,5 %) est principalement tirée par une reprise dans l’industrie (+17,5 %).

 

Le CDI intérimaire poursuit son développement

En 2017, 13 170 CDI intérimaires ont été signés, correspondant à la signature de 1 000 nouveaux contrats chaque mois. Ce sont ainsi 26 398 CDII qui ont été signés depuis la mise en œuvre de ce service.

Outil de la mise en œuvre de la flexisécurité à la française, le CDII traduit l’engagement du secteur du travail temporaire pour dynamiser la mise à l’emploi. Entré en vigueur en 2014, ce nouveau contrat s’est imposé sur le marché du travail comme une alternative permettant aux salariés intérimaires de bénéficier de la sécurité d’un CDI et de dispositifs de formation. Il permet aux entreprises utilisatrices de conserver la souplesse d’un recours au salarié pour des missions. L’entreprise de travail temporaire rémunère le salarié en CDII pendant les périodes d’intermission.

Suivre le traitement de son dossier arrêt de travail

Pour suivre le traitement de votre dossier, connectez-vous à votre espace client

Suivre le traitement de son dossier arrêt de travail